Mon corps après bébé – Acte 1: Bienveillance envers soi-même

Aujourd’hui, j’ai décidé de rédiger le premier billet d’une petite série intitulée « Mon corps après bébé ». Cette série aura pour but de vous partager ma propre expérience, mes ressentis par rapport à ce nouveau corps, mais également de vous partager des trucs et astuces.

J’ai intitulé ce premier billet « Bienveillance envers soi-même ».

i-love-myself-417267_960_720

Vous avez passé 9 mois à construire une vie. Pendant 9 mois, votre corps ne vous a plus vraiment appartenu : il est devenu le nid douillet de votre petit d’Homme, mais aussi sujet d’examens de médecins, gynécologues, sages-femmes, etc. Il s’est transformé : prise de poids, rétention d’eau, élargissement du bassin, seins tendus, ventre arrondi, pour certaines, vergetures, etc. Bref, un corps que peut-être vous ne reconnaissiez plus. Mais c’était pour la bonne cause : tout ça, c’était pour votre bébé.

Puis, il est né… Et là, vous vous retrouvez avec un grand vide. Une sensation de vide parce-que vous ne sentez plus la vie en vous, mais aussi une sensation de vide, de corps trop grand. En regardant les magazines, vous ne vous attendiez peut-être pas à avoir encore ce ventre de femme enceinte quelques jours et même quelques semaines après la naissance ! Votre corps vous appartient à nouveau, mais ce corps n’est pas votre corps !

Je me souviens… Je me regardais chaque jour dans ce miroir, en détestant ce ventre ! Il était trop grand, il y avait trop de peau, j’avais l’impression que mes organes pouvaient flotter dedans. Pourtant, je n’ai pris « que » 13kg pendant la grossesse, et je les ai très vite perdus. Mais je me souviens que ce ventre m’était insupportable. Je n’osais plus me montrer nue devant H., j’osais à peine toucher cette peau horrible.

Puis petit à petit, j’ai apprivoisé ce nouveau corps. En commençant par des massages de mon ventre. Chaque jour, je massais mon ventre avec de l’huile d’amande douce (que j’avais utilisée durant la grossesse pour prévenir les vergetures). Ces massages avaient un double effet : ils permettaient de drainer, de réactiver la circulation à ce niveau pour une meilleure récupération, mais surtout, ils m’ont permis de mieux accepter ce changement.

Je me suis également autorisé l’une ou l’autre séances shopping, pour me rhabiller en mettant mieux en valeur ce nouveau corps. Cela m’a permis de poser un regard plus positif sur moi, du moins lorsque j’étais habillée ! Je me trouvais de nouveau jolie, ainsi mise en valeur. Puis le regard que H. posait sur moi m’a aidée, au fil du temps, à accepter ce corps de mère. Pendant des semaines il m’a rassurée, m’a trouvée jolie nue, et petit à petit, ses compliments m’ont redonné confiance en moi. Nous avons beaucoup parlé de ce corps, je lui ai dit que je ne m’aimais plus et que j’avais beaucoup de mal à accepter ce changement. Et il a passé son temps à me rassurer. Je dois avouer que j’ai de la chance de l’avoir à mes côtés, lui qui ne comprenait pas le presque dégoût que j’avais pour mon corps, mais qui continuait de me soutenir malgré tout.

La perte des cheveux qui survient quelques mois après l’accouchement n’aide pas non plus à se sentir en confiance… Personnellement, je les perds par touffes ! Moi qui avait de superbes longs cheveux, j’hésite chaque jour à tout couper. Je pense que la prochaine étape de ce processus d’acceptation pour moi sera un passage chez le coiffeur et chez l’esthéticienne !

Aujourd’hui, il arrive encore que j’ai du mal à me regarder avec bienveillance. Pour ma part, j’ai perdu trop de poids après l’accouchement, et je n’arrive pas à retrouver un corps plus en formes. Je me trouve maigre, plate, moche. Mais chaque jour, j’essaie d’être indulgente envers moi-même. J’ai mis 9 mois à fabriquer mon schtroumpf, il est normal que je ne retrouve pas mon corps d’avant grossesse en 4 mois ! D’ailleurs, je me dis que je ne retrouverai jamais ce corps d’avant. Au contraire, j’ai maintenant un corps de mère qui a donné la vie, et ce corps je vais pouvoir petit à petit le rendre beau à mes yeux. Et pour le rendre beau à mes yeux, ça commence par poser dessus un regard bienveillant.

Alors que vous ayez encore du poids à perdre, ou au contraire, que vous ayez perdu trop de poids, prenez soin de vous, autorisez-vous à changer de garde-robe pour vous sentir plus à l’aise avec des vêtements mieux ajustés, trouvez le rituel beauté qui vous fait du bien, et dites-vous que vous êtes belle !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s