Je perds trop de poids en allaitant…

Aujourd’hui, j’ai décidé d’écrire sur ma perte de poids, car en parcourant le net, j’ai remarqué que les articles concernant le corps après la grossesse faisaient tous référence au fait de perdre du poids, mais rien ou presque ne mentionne une perte de poids importante et non désirée… Ce qui est mon cas !

Pour faire un petit topo niveau chiffres : avant la grossesse je pesais 54kg. A 9 mois j’étais à 67kg, soit 13kg de pris. Environ 6 semaines plus tard, j’avais retrouvé mon poids d’avant grossesse. Et 3 mois après l’accouchement, je continuais à perdre du poids : je suis descendue à 49kg. Je n’étais déjà pas bien épaisse avant, mais aujourd’hui avec 50kg pour 1m69, je me trouve maigre. Et évidemment, mon entourage ne se prive pas pour me le faire remarquer ! Je trouve cela « marrant »… Ca ne viendrait jamais à l’idée de ces mêmes personnes de dire à quelqu’un qui doit perdre du poids « tu es grosse, fais quelque chose enfin ! ». Mais moi, on ne se gêne pas pour me faire la remarque. Ce n’est pas parce que le fait d’être mince est la « norme beauté » (et c’est aberrant, nous sommes bien d’accord), que parler ainsi à une personne qui ne contrôle pas sa perte de poids est normal. pese-personne

Alors j’entends déjà certaines personnes dire « de quoi tu te plains ? On rêverait toutes de perdre aussi vite du poids ! ». Oui, sauf que je n’avais pas grand-chose à perdre, et que je ne parviens pas à stopper cette perte de poids. Mis à part mes seins (merci les montées de lait), je n’ai plus aucune forme, mes jambes et mes bras sont maigres, on voit les os de mes hanches et de mes côtes. Bref, pas du tout le corps rêvé quoi ! Je pense que les problèmes de poids, cela va dans les 2 sens : il y a problème lorsque nous prenons trop de poids, et lorsque nous perdons trop de poids.

J’ai évidemment passé différents examens pour écarter un problème de thyroïde en post-partum qui provoque justement une perte de poids incontrôlée. Tout est en ordre au niveau médical. J’allaite exclusivement mon schtroumpf de 4 mois. Ce qui me fait consommer en moyenne 500 calories en plus quotidiennement. Des études tendent à démontrer qu’en allaitant les 6 premiers mois du bébé, la perte des kilos pris pendant la grossesse est plus rapide que sans allaitement. Mais pour moi, ce fut à la vitesse de l’éclair ! Et trop…

Je n’ai jamais eu grand appétit (sauf à partir du 6e mois de grossesse), mais je mange de tout sans me priver, je grignote, et ça depuis toujours. Et je n’ai jamais pris de poids. C’était une chance ! Maintenant j’en doute.

Depuis un petit mois maintenant, j’ai néanmoins réussi à légèrement remonter et stabiliser mon poids à 50kg ! Je n’ai plus perdu ces dernières 4 semaines. Je mange mes 3 repas par jour en favorisant les protéines. En milieu de matinée et en milieu d’après-midi je mange une collation, et au bureau, je grignote souvent du chocolat et des noix de cajou. Je ne mange évidemment pas pour deux en terme de quantités… Je reprends doucement le sport à la maison, en espérant qu’associé à une alimentation riche en protéines, cela m’aidera à reprendre de la masse musculaire.

Pour faire écho au premier billet de la série « Mon corps après bébé », cette perte de poids a été et est encore difficile à vivre pour moi. Comme pour une personne en surpoids qui veut retrouver la ligne, prendre du poids est un combat de tous les jours pour moi actuellement. Et ce n’est pas évident à gérer avec le rythme bébé-boulot ! J’essaie chaque jour d’accueillir ce nouveau corps avec bienveillance et de lui apporter tout ce dont il a besoin pour retrouver la (ses) forme(s) !

J’ai voulu partager mon histoire au cas où d’autres mamans seraient dans mon cas, et peineraient comme moi à trouver des témoignages qui en parlent. N’hésitez pas à commenter ou à m’envoyer vos témoignages pour que je puisse étayer un peu le contenu à ce sujet, et pouvoir ainsi aider d’autres personnes !

 

EDIT – décembre 2018

Une explication à la perte de poids fulgurante que j’ai eue m’a été donnée par une amie sage-femme: lors de la grossesse (et surtout dans mon cas avec un arrêt de toute activité physique à 6 mois et demi), on a tendance à perdre du muscle et a contrario, à prendre du gras (pour faire des réserves en prévision de l’allaitement).

On sait que le muscle pèse plus lourd que le gras. Pour faire très simple, je vais donc utiliser des chiffres fictifs: imaginons que j’ai pris 10 kg durant ma grossesse. Poids de base 50 kg, poids à terme 60kg. Mais j’ai perdu 5kg de muscle! Ce qui veut dire que réellement, j’ai pris 15kg de graisse (et de poids bébé, utérus etc)! Vous me suivez?

Après l’accouchement, j’ai perdu déjà le poids de bébé, du liquide, du placenta etc. Disons perte nette de 5kg. Je tombe à 55kg. Les premières semaines avec un nouveau-né sont éprouvantes, donc je puise sur mes réserves, sur ce que j’ai stocké durant la grossesse. Au bout d’un moment, les 10kg de graisse que j’avais stockés enceinte sont épuisés. Et là je pèse du coup 45kg! Soit 5kg de moins qu’avant le début de ma grossesse. Mais si on se fie uniquement à ce chiffre, on ne prend pas en considération que j’ai perdu beaucoup de masse musculaire!

Quand on y réfléchit cette explication semble logique. Je remarque effectivement que je ne suis plus du tout musclée! Le secret? Manger protéiné et reprendre le sport en douceur! Pour se remuscler petit à petit.

Donc si au niveau médical il n’y a pas de problème, voilà une explication probable à une perte de poids importante et non-désirée en post-partum 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s