Le poids du bébé allaité

Comme une épée de Damoclès au-dessus de la tête de la maman qui allaite, flotte ce terrible stress de la bonne prise de poids de son bébé. Cette prise de poids confirmerait en effet la bonne mise en place de l’allaitement et le fait que la maman a assez de lait. Décryptons ensemble les résultats d’une étude de l’Organisation Mondiale de la Santé à ce sujet.

Les premiers jours, une perte de poids dite physiologique est normale et courante. Plus le bébé recevra de colostrum dans ses premiers jours, moins la perte de poids sera importante. Les tétées seront au nombre minimum de 8 par 24h, et souvent bien plus nombreuses ! Le principal étant de proposer le sein dès le premier signe d’éveil.

A la naissance, la capacité de l’estomac de votre schtroumpf est d’environ 5ml (soit la taille d’une petite bille). Avant votre première montée de lait, la production de colostrum (premier lait très épais, très riche, produit en petite quantité) correspond parfaitement à cette donnée physiologique. Nul besoin donc de complémenter à ce moment. Les premiers jours, il se peut que bébé dorment beaucoup. C’est qu’il doit lui aussi récupérer de cet incroyable voyage qu’a été l’accouchement ! Surveillez ses signes d’éveil, et n’hésitez pas à même proposer le sein lors du sommeil paradoxal (facilement reconnaissable aux mouvements des yeux sous les paupières).

Et puis tout d’un coup, il est fort probable que votre petit schtroumpf se mette à pleurer et à réclamer non-stop le sein. N’ayez crainte, vous avez tout le colostrum/lait dont il a besoin, il faut simplement le mettre au sein. Ce rythme anarchique peut faire douter mais faites-vous confiance, et faites confiance à votre schtroumpf. D’instinct, il sait ce dont il a besoin. Pour une tétée optimale il sera néanmoins conseillé de ne pas attendre que bébé pleure.

Si malgré tout cela, la perte de poids dépasse 7% du poids de naissance, bébé continue à perdre du poids au 4e jour de vie et ne reprends pas au 5e jour, et s’il n’a pas repris son poids de naissance au 10e jour de vie, il faudra envisager de vous rapprocher d’une consultante en lactation pour vérifier la bonne mise au sein et l’efficacité des tétées. Si une fois que cela est vérifié, il n’y a pas d’amélioration, n’hésitez pas à consulter rapidement un médecin.

Outre la balance, le meilleur moyen de se rassurer pour savoir si bébé boit suffisamment est de vérifier sa couche ! Jusqu’à 3 jours il doit mouiller 3 couches par 24h. Au-delà et jusqu’à 4 à 6 semaines, on dit qu’il devra mouiller 6 couches par jour et présenter 3 selles moyennes (taille de la paume de la main de votre schtroumpf).

La prise de poids optimale dépendra du rythme des tétées et de l’efficacité de celles-ci. Et quel est le rythme de tétées du bébé allaité ? C’est son rythme à lui. Nul besoin de chercher à instaurer un rythme, à espacer de x heures, à allaiter à telle ou telle heure. Il vous faudra simplement suivre le rythme de bébé. N’oubliez pas les fameuses périodes de jours de pointe, qui pourront vous faire penser que c’est la fin de votre allaitement car vous aurez alors la sensation de ne plus avoir de lait ! En réalité, il s’agit seulement d’une période de recalibrage de votre production par rapport aux besoins de bébé. Pour traverser ces périodes plus ou moins difficiles : allaiter toujours à la demande, aux signes d’éveil, au rythme de bébé.

Outre le fait de s’inquiéter d’une bonne prise de poids, certaines mamans pourront se faire « taper sur les doigts » par un pédiatre mal informé qui leur dira que leur enfant est trop gros… Nul besoin de mettre votre bébé au régime et de diminuer la fréquence des tétées ! L’OMS a déjà tendu à démontrer que l’allaitement diminue le risque de surpoids et d’obésité : « L’existence d’un effet préventif de l’allaitement maternel vis-à-vis d’une obésité ultérieure est aujourd’hui probable, au moins jusque dans l’enfance et l’adolescence ».

Maintenant que j’ai détaillé la façon idéale d’allaiter votre bébé pour une prise de poids optimale, je dois vous informer d’une chose importante, et souvent mal connue des professionnels de santé ! En effet, dans la majorité des carnets de santé que nous recevons, et dans les programmes de la plupart des médecins, nous trouvons des courbes de poids standards. Courbes qui ont été réalisées dans les années 70 avec majoritairement des bébés non-allaités. Or l’étude de l’OMS dont je parle en début d’article nous explique bien que ces courbes de poids ne correspondent pas aux courbes des bébés allaités, des différences entre les courbes pouvant aller jusqu’à 1kg !

Je joins donc à cet article des courbes de poids de l’OMS, mises en ligne par la Lèche League. N’hésitez pas à vous en servir pour le suivi de votre schtroumpf. Gardez bien en tête que tant qu’il n’y a pas de cassure franche de la courbe et que bébé mouille bien ses couches, il est fort probable qu’il reçoive tout ce dont il a besoin via votre lait.

N’hésitez toutefois jamais à vous rapprocher d’une consultante en lactation pour vous rassurer.

Courbe de poids OMS – garçon 0-6 mois

Courbe de poids OMS – garçon 0-24 mois

Courbe de poids OMS – fille 0-6 mois

Courbe de poids OMS – fille 0-24 mois

Un commentaire sur “Le poids du bébé allaité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s