Où est passé mon cerveau ?!

Depuis toujours, on m’a appelé Doris… Vous savez ? Comme dans le « Monde de Némo »… Ben oui, parce-que j’ai toujours eu tendance à zapper certaines choses. Mais alors, depuis ma grossesse, et encore pire depuis mon accouchement, c’est la catastrophe :

  • Je ne me souviens plus où je me suis garée et fais le tour du quartier pour tomber sur ma voiture
  • Je crois qu’il reste du pain, mais en fait la veille, j’avais dit à H. qu’il fallait en acheter (et ça j’ai oublié de le faire)
  • Je sors un Tupperware du frigo pour en prendre un autre, puis j’oublie de le ranger… et il pourrit à température ambiante tout l’après-midi
  • Je ne retiens rien des dossiers que je gère au boulot
  • Je confonds les jours où je dois déposer le schtroumpf à la crèche ou chez sa Granny
  • Je lance une lessive puis j’oublie de l’étendre
  • Je vais au petit magasin du coin et une fois sur place, je ne sais plus pourquoi je suis venue
  • Je ne retrouve plus un objet que j’ai eu en main il y a encore quelques minutes

Et la liste est encore longue…

MAIS OÙ EST PASSÉ MON CERVEAU ??!!

Vous avez déjà entendu parler du SNU ou Syndrome du Neurone Unique ? Et bien c’est ce dont je souffre ! Si, je vous assure, j’ai parfois l’impression qu’il me reste à peine un neurone (et encore, on dirait qu’il fatigue lui aussi…) !

Moi qui malgré ma réputation de Doris, parvenait à faire tourner un Business Center en gérant à la fois les événements, les clients, la logistique, la communication et j’en passe, aujourd’hui, j’ai du mal à arriver au bout de ma journée sans oublier quelque chose.

Alors petit point sur ce Syndrome du Neurone Unique…

Sympômes 

C’est simple, vous oubliez tout ou presque…

Causes 

C’est la que ça se corse. Pourquoi ?

D’abord, sachez que de nombreuses mamans parlent du phénomène ! D’après une étude de Tori DeAngelis, 50 à 80% des jeunes mamans font face à ces pertes de mémoires.

Une autre étude, menée cette fois par des chercheurs anglais, nous apprend que le volume de matière grise dans le cerveau de la femme enceinte diminue de 4%, pour revenir à sa taille normale dans les 2 ans après la naissance d’un premier enfant (6 mois pour les suivants), avec des fluctuations selon que l’on allaite ou pas. Cette modification physiologique permettrait à la maman d’être plus dans les réactions instinctives vis-à-vis de son nourrisson. Voilà pourquoi par exemple, nous aurons tendance à sauter sur nos deux pieds dès que bébé s’éveille alors qu’il faudra plus de temps au papa.

Notez qu’une perte du volume de matière grise peut aussi représenter un processus bénéfique de maturation ou de spécialisation dans le cerveau ! Donc tout n’est pas perdu… Les chercheurs ont d’ailleurs observé une augmentation de l’activité neurale dans certaines des régions cérébrales modifiées par la grossesse lorsqu’ils ont montré aux mères des photos de leurs propres nourrissons.5

Enfin, une étude australienne révèle que la femme enceinte aurait une moins bonne mémoire à court terme qu’une femme qui n’est pas enceinte, ainsi qu’une moins bonne reconnaissance spatiale (les hommes qui me liront diront que ça vaut pour toutes les femmes, mais non, je vous assure, enceinte c’est encore pire !)

Alors pourquoi tous ces changements ?

Encore une fois, on peut dire merci à ces chères hormones. Mais disons que la nature est quand même bien faite. Car tous ces changements font suite à des milliers d’années d’évolution, et sont nécessaires à notre transformation en tant que maman ! Evidemment, la maman qui allaite étant toujours soumise plus ou moins fortement aux hormones verra ses petits soucis de mémoire durer un peu plus longtemps qu’une maman qui n’allaite pas.

Par contre, là où nous sommes à peu près toutes égales, c’est sur le manque de sommeil. Devenir maman, que l’on allaite ou pas, cela fatigue. On se relève la nuit, parfois depuis des mois. On vit plusieurs journées en une seule (entre bébé, ménage, repas, trajets, boulot, chéri, et nous un petit peu quand même). Et puis évidemment, notre petit schtroumpf prend une place énorme dans notre cœur, mais aussi dans notre tête ! Je suis sûre que je ne suis pas la seule à penser à lui, à ses besoins (présents ou à venir, ben oui, on essaye d’anticiper), que je sois avec lui à la maison, ou au travail, ou au volant, ou en courses, bref, TOUT LE TEMPS !

Quel traitement ?

  1. Une bonne dose de lâcher prise : oui vous oubliez tout, mais ce n’est pas grave, rappelez-vous que 50 à 80% des jeunes mamans vivent la même chose et que ça finit par passer !
  2. Quelques feuilles quotidiennes pour écrire des listes. J’en ai partout : dans mon agenda papier, sur le tableau de la cuisine, dans mon agenda Google, dans mon téléphone, sur mon bureau…
  3. Du repos : bon ça c’est pas gagné, je vous l’accorde, mais parfois, Monsieur aussi peut prendre la relève pour que vous ayez droit de temps en temps, si pas à une nuit complète, au moins à une grasse matinée !

Et puis vous dire que plus bébé grandira, plus votre mémoire reviendra. Aujourd’hui, la situation est relativement récente, il faut un moment d’adaptation. Logique !

Voilà ! Vous connaissez à présent tout sur le Syndrome du Neurone Unique. De mon côté, je n’ai pas encore retrouvé mon cerveau, mais j’y travaille !

Et vous ? Vous vous reconnaissez là-dedans ?

Un commentaire sur “Où est passé mon cerveau ?!

  1. Oh merci pour cet article! Je me reconnais totalement! Je savais que cela pouvait se produire pendant la grossesse, mais là j’avais l’impression d’avoir donné toutes mes neurones à ma fille! J’ai l’impression aussi de ne pas avoir retrouvé toutes mes facultés intellectuelles! Tant que l’on ne me surnomme pas Dori ça passe encore 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s