Pourquoi pratiquer le pilates prénatal ?

J’en avais déjà parlé sur la page de Well’naissance, mais je me suis dit qu’un article complet à ce sujet pourrait vous intéresser. J’ai personnellement découvert le pilates prénatal lors de ma grossesse, et j’ai malheureusement dû stopper à 6 mois et demi en raison d’une MAP. Mais ces quelques séances m’avaient fait beaucoup de bien et c’est donc naturellement que j’ai enchainé sur du pilates postnatal après mon accouchement et qu’aujourd’hui, je suis certifiée instructeur de pilates Matwork avec différentes spécialisations : femme enceinte, postnatal et seniors.

Alors maintenant, je vais vous expliquer ce qu’est le pilates, et pourquoi vous devriez le pratiquer en étant enceinte !

Un peu d’histoire…

Inventée en 1920 par Joseph Pilates, cette méthode combine les mouvements fluides et lents du Taï-Chi-Chuan et les postures du yoga. Joseph Pilates avait au départ appelé sa méthode « Contrology », car l’objectif même du pilates est un contrôle complet et parfait du mouvement et donc du corps. Ce n’est qu’après sa mort que la méthode a pris son nom.

Durant la 2e guerre mondiale, Joseph Pilates a aidé des blessés à se remettre en mouvement par des exercices spécifiques et doux dans leur lit. Ceux qui pratiquaient ces exercices sont moins tombés malades que ceux qui restaient inactifs. Preuve s’il en faut encore que le corps en mouvement permet le maintien d’une meilleure santé !

Après la guerre, Joseph Pilates part aux USA et adapte sa méthode aux danseurs. Très vite, il touche plus de monde : de nombreux sportifs mais aussi des personnes comme vous et moi, peu importe le sexe, l’âge, la condition physique.

Mais le pilates, c’est quoi ?

C’est donc un sport doux, dans lequel une attention particulière sera accordée sur la région centrale du corps. Le centre du corps est « entouré », « contenu » entre les lombaires, le muscle transverse de l’abdomen (muscle abdominal du plan profond) et les muscles du périnée.

Le travail et l’engagement de ce centre va remettre le corps dans un alignement idéal, et ainsi permettre de diminuer voire lever des douleurs et blessures chroniques.

Les exercices de la méthode pilates vont également cibler des chaines musculaires, et notamment les muscles posturaux. Certains muscles seront sollicités en statique et d’autres en mouvement. On aura donc un renforcement musculaire complet.

Avec le pilates, on recherche également une synergie entre le travail du corps et le travail de l’esprit. La respiration est donc importante et spécifique à la méthode : on l’appelle la respiration latérale thoracique.

Le pilates, bénéfique à la femme enceinte ?

Durant la grossesse, le corps de la femme se transforme, le centre de gravité se déplace, et l’organisme subit de nombreux changements physiologiques. Pratiquer une activité physique adaptée permettra à la future maman de s’adapter plus facilement à ces changements.

Cette méthode va permettre à la femme enceinte de corriger sa posture au fil des mois, soulageant ainsi certains maux, de dos notamment. Le centre du corps, l’abdomen, est soumis à rude épreuve au cours de la grossesse, pour soutenir, maintenir le bébé, d’où l’importance de le fortifier. Le travail des muscles profonds va quant à lui permettre une meilleure récupération après l’accouchement. Les exercices de la méthode pilates vont également renforcer en douceur les bras (on sait que vous en aurez bien besoin dans quelques temps…), les jambes, les fessiers…

Aussi, le pilates est une excellente technique anti-stress, qui améliore la respiration tout en favorisant la qualité du sommeil. Vous apprendrez en effet à mieux contrôler votre respiration, ce qui est utile lors du travail de l’accouchement. Vous apprendrez à vous détendre et retrouver votre énergie. Enfin, le pilates favorise la circulation sanguine et permet de muscler le plancher pelvien. Autant de bénéfices indéniables tout au long de la grossesse !

❓❓ Pourquoi faire du pilates avec un coach certifié et pas avec des DVD chez soi  

Un instructeur de pilates certifié et spécialisé dans le suivi des femmes enceintes pourra adapter sa séance à chaque étape de la grossesse de manière optimale. Le pilates est une méthode douce pour se tenir en forme, mais n’en reste pas moins un sport dans lequel on travaille nos muscles. Certains muscles, comme les grands droits, ne pourront être utilisés lors des exercices, afin d’éviter, entre autres, un diastasis malheureusement très fréquent lors d’une grossesse.

Par ailleurs, l’apprentissage du centrage, et donc du bon engagement du périnée et du transverse, demande une certaine pratique. Pratique qui devra être encadrée pour un résultat optimal. D’autant plus lors d’une grossesse.

Enfin, vous rendre au studio de pilates, y rencontrer d’autres mamans qui seront dans le même trimestre de grossesse que vous, pratiquer ensemble sont autant d’atouts et de points positifs que vous trouverez en suivant des cours de pilates !

Y a-t-il des précautions à prendre ?

Un certificat médical de votre gynécologue, attestant votre stade de grossesse et votre capacité à pratiquer le pilates vous sera demandé. Il sera renouvelé à chaque trimestre. Si vous vous rendez dans un cours où on ne vous le demande pas… Fuyez !

Il est également préférable de commencer au premier trimestre voire au début du 2e trimestre. Au-delà du 5e mois, aucun bon instructeur de pilates ne vous autorisera à commencer. Le pilates est certes un sport doux, mais il n’en demeure pas moins un sport malgré tout, qui met en mouvement les muscles, les articulations, et demande un effort à votre corps. Il est donc préférable que vous y soyez habituée avant de commencer à réellement « subir » les effets physiques de la grossesse.

Avec accord du médecin, le pilates peut se pratiquer jusqu’à terme lorsqu’il est adapté à la femme enceinte.

Comment se déroule une séance ?

L’idéal est souvent de commencer par une séance individuelle, de sorte à ce que l’instructeur puisse vous expliquer les principes fondamentaux de la méthode pilates, tout comme les référentiels qui seront utilisés pour chaque exercice. Cela permettra également à votre coach d’évaluer votre forme et force physiques, et d’adapter ses cours pour la suite.

En séance collective, de préférence en tout petit groupe pour un meilleur suivi, vous commencerez par vous échauffer, articulation après articulation. Ensuite, vous enchainerez les exercices de la méthode en apprenant à bien vous positionner, à maintenir votre engagement transverse-périnée, à respirer, etc.

Il se peut que selon le stade de votre grossesse, votre coach vous propose d’utiliser du matériel : swissball, ballon de paille, bande élastique, step, foam roller, etc.

La séance finit généralement par des étirements, et parfois par un peu de relaxation (pensez à emmener une petite couverture pour ce moment !).

Quel matériel devez-vous avoir ?

Normalement, la plupart des studios de pilates fournissent tout le matériel nécessaire. S’il vous est demandé d’emmener votre propre tapis, assurez-vous que le vôtre fait bien 15mm d’épaisseur au moins pour un meilleur confort.

Vous devrez toujours emmener une serviette et une bouteille d’eau. Niveau tenue, une tenue confortable, de préférence relativement près du corps afin que votre coach puisse mieux voir vos mouvements et vous corriger. Des chaussettes anti-dérapantes seront aussi bienvenues.

Où pratiquer le pilates prénatal ?

Dans toutes les grandes villes, vous devriez pouvoir trouver votre bonheur.

Si vous êtes de Bruxelles, n’hésitez pas à vous adresser à moi via la page Facebook de Well’naissance, la page contact du blog, ou encore par email.

Lors de séances collectives, en très petits groupe créés par trimestre de grossesse, je vous reçois à Woluwe.

J’espère vous avoir donné l’envie de pratiquer le pilates enceinte !

Bientôt je vous parlerai du pilates postnatal…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s