Il s’en met partout… Ou la découverte alimentaire

Avez-vous déjà entendu cette phrase ? « Il s’en met partout ! » « Apprends-lui à manger plus proprement » « Il faudrait lui apprendre les bonnes manières », etc. Personnellement, je l’ai entendue quelques fois. Mais…

Mon schtroumpf a 14 mois ! Et on a commencé à me dire ce genre de choses quand il en avait 10 ! Pour la petite histoire, il a été diversifié de manière classique avec des purées à l’âge de 6 mois, mais très vite, il a montré de l’intérêt pour les morceaux, et à 8 mois il mangeait ses premiers fruits frais. Le reste des repas en morceaux a rapidement suivi, et il mange comme nous depuis ses 11 mois. Ce que je trouve magique lorsque j’observe mon schtroumpf manger en morceaux, c’est à quel point il est autonome, à quel point il découvre ce qu’il a dans son assiette autrement qu’en purée ! Il découvre la taille des aliments, leur texture, leur couleur, et ça passe par la découverte dans les mains, avant d’aller dans la bouche !

D’ailleurs, selon une étude menée par Wright et Cameron en 2011 sur plus de 600 bébés, on remarque que :

  • À 6 mois, 56% des bébés recherchent les aliments et seulement 40% les mangent
  • À 8 mois, 94% des bébés recherchent les aliments et 90% les mangent
  • À 1 an, seul un enfant sur le groupe ne mangeait pas sa nourriture avec les doigts !

L’Organisation Mondiale de la Santé parle de DECOUVERTE alimentaire jusque l’âge de 24 mois. On sait qu’un enfant, pour découvrir un aliment et l’intégrer (cette couleur, cette forme, ce goût, c’est une carotte !), doit avoir eu entre les mains et dans la bouche 20 fois cet aliment ! Il est donc normal qu’il manipule sa nourriture pour la découvrir. D’ailleurs, à l’époque, nos grand-mères nous disaient « mange juste une bouchée, goûte » lorsque nous n’aimions pas un aliment. Et elles avaient raison ! C’est à force de goûter et goûter encore qu’on finit par apprécier le goût.

Pour en revenir à mon schtroumpf, personnellement, j’aime le voir autonome dans les choses pour lesquelles il est prêt. La nourriture « comme les grands » il était prêt, alors je trouve normal de le laisser découvrir en toute autonomie. Cela signifie évidemment qu’il va jeter sa nourriture, l’écraser, la frotter, me la proposer en retour, la mettre en bouche, la recracher, la remettre en bouche. Cela signifie qu’il va probablement renverser son assiette sur sa tablette une fois sur deux, et manger directement sur la tablette. Cela signifie qu’il va s’exercer très maladroitement avec une cuillère, pour finir par laisser tomber et manger à nouveau avec les mains.

Chez nous, la seule limite ferme est de ne pas jeter la nourriture à terre. Dès qu’on voit qu’il s’apprête à le faire on lui dit « la nourriture reste sur la table ». Parfois ça fonctionne, parfois pas, mais on reste constant dans notre limite, et il apprend.

20190913_121743

Alors c’est sûr, ça fait de la lessive ! C’est sûr, il faut nettoyer un coup sa tablette, sa chaise haute, et le sol après le repas (heureusement pas toujours, je ne sais par quel miracle certains repas sont avalés très proprement !). Lorsque nous allons au restaurant, c’est parfois le bazar sous la chaise du schtroumpf. Je n’en suis pas gênée et je demande simplement au serveur de quoi nettoyer moi-même sous la chaise une fois que le repas est fini. Et nous n’avons jamais eu de remarques.

IMG-20190801-WA0001
J’avoue que cette fois-là, c’était le carnage… Ce n’est arrivé qu’une seule et unique fois, lorsqu’on lui a reproposé une purée à manger seul. On est vite repassés aux morceaux ensuite haha!

Et puis, je ne m’en fais pas, un jour, comme tous les enfants, il sera en âge de gérer ses couverts et de manger proprement. En attendant, arrêtons de vouloir qu’il grandisse trop vite, laissons-le découvrir et faire ses expériences. Je doute qu’à 14 mois, je mangeais moi-même seule et proprement les mêmes repas que mes parents… Et je suis certaine que je ne suis pas la seule !

Ce qui me fait souvent rire, c’est que ce sont justement les personnes qui parlent d’autonomiser les enfants dès la naissance en les laissant pleurer par exemple, qui ensuite disent qu’il ne faut pas leur laisser l’autonomie de manger avec les mains et leur donner nous-mêmes à la cuillère pour qu’ils mangent proprement. Cherchez l’erreur !

Bref, tout ça pour dire que si votre schtroumpf est comme le mien, soyez fière de lui ! Il découvre la nourriture de la plus belle des manières qui soit : en toute autonomie ! C’est aussi lui montrer que nous avons confiance en lui et en ses capacités. C’est aussi l’encourager à faire seul. C’est le laisser devenir indépendant à son rythme.

Alors vive la découverte alimentaire !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s